DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Parlement européen promet plus de transparence

Vous lisez:

Le Parlement européen promet plus de transparence

Taille du texte Aa Aa

Bruxelles, capitale de l’Europe et capitale des lobbyistes. Difficile de connaître leur nombre exact, mais on estime que 15.000 à 20.000 personnes s’emploient à représenter toutes sortes d’intérêts, qu’ils soient commerciaux, territoriaux ou associatifs.

Pour plus de transparence, la première version d’un code de conduite vient d‘être dévoilée.

A l’origine de ce code de conduite, un scandale. Il y a quelques mois, trois eurodéputés ont été accusés d’avoir accepté de l’argent pour faire passer des amendements.

Si ce code de conduite entre en application, les élus pourront continuer à avoir d’autres activités rétribuées mais ils devront les déclarer.

“ L’idée n’est pas d’interdire ces activités mais de les rendre transparentes, et évidemment, s’il y a transparence et si un conflit d’intérêt apparaît, alors l‘élu en question devrait se retirer de l’activité parlementaire qui pose problème “ , estime Diana Wallis, vice-président du Parlement européen.

Un progrès qui n’est pas jugé suffisant pour les ONG qui réclament plus d‘éthique en politique. D’après le Corporate Europe Observatory, environ un eurodéputé sur sept a une activité parallèle à son mandat susceptible de provoquer un conflit d’intérêt.

“ Il y a par exemple Monsieur Herbert Reul, qui est le président de la Commission énergie. Il fait aussi partie du conseil d’administration d’une compagnie d‘énergie en Allemagne. Je peux également citer l’ancien vice-premier ministre belge, Monsieur Jean-Luc Dehaene, qui est président du conseil d’administration du groupe financier Dexia “ , lâche Vicky Cann.

Ce code de conduite devrait être effectif début 2012. Mais la transparence au sein de Parlement européen continuera de reposer sur l’intégrité de chacun. Le Britannique Den Dover, un ancien eurodéputé, a récemment été sommé de rembourser près de 400.000 euros de dépenses injustifiés versées à la société de son épouse et sa fille.