DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tensions au Sud-Soudan avant la cérémonie d'indépendance samedi


Soudan

Tensions au Sud-Soudan avant la cérémonie d'indépendance samedi

Le Soudan a massé des troupes au Kordofan-Sud, un état riche en pétrole à la frontière entre les deux futurs voisins.

Les combats font rage depuis un mois dans cet état situé au Nord mais dont une partie des habitants ont combattu aux côtés des Sudistes pendant la guerre civile entre 1983 et 2005.

La branche nord des ex-rebelles sudistes accusent Omar el-Béchir de saboter les efforts pour aboutir à un cessez-le-feu.

Le président soudanais, sous le coup de mandats d’arrêt de la Cour pénale internationale pour génocide au Darfour, affirme qu’il compte se rendre samedi à Juba pour assister à la cérémonie d’indépendance du nouveau pays.

Le Sud-Soudan reste marqué par les violences avec plus de 2360 morts depuis le début de l’année. L’accès aux journalistes dans cette région est très encadrée et il est impossible de vérifier de manière indépendante les accusations des deux camps. Béchir dénonce l’attitude de la branche nord des ex-rebelles sudistes qui voudrait selon lui récupérer le Kordofan-Sud avant l’indépendance du Sud-Soudan. Une indépendance approuvée par un référendum en janvier.

Les ONG pressent l’Onu de renforcer sa présence sur place. La force intérimaire à Abyei compte 4200 soldats éthiopiens mais le Conseil de sécurité devrait y déployer prochainement 7000 casques bleus supplémentaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le toit d'un stade de football s'effondre aux Pays-Bas