DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Sud-Soudanais doivent "pardonner mais pas oublier"

Vous lisez:

Les Sud-Soudanais doivent "pardonner mais pas oublier"

Taille du texte Aa Aa

Les Sud-Soudanais ont célébré dans la liesse l’indépendance de leur nouvel Etat. L’indépendance a été accouchée dans la douleur, après plusieurs décennies de guerre civile.

Un accord de paix entre le Nord et le Sud du Soudan en 2005 a permis la tenue d’un référendum d’autodétermination en janvier dernier.

La présence d’Omar el-Béchir symbolisait la reconnaissance par Khartoum de cette partition. Salva Kiir, le nouveau président du Sud-Soudan a invité son peuple à effacer les rancunes.

“Nous devons pardonner même si nous n’oublierons pas” a-t-il déclaré.

Des dizaines de dignitaires étrangers ont assisté à la cérémonie, dont le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon. Il a fait référence au chemin qui reste à parcourir:

“Faisons en sorte qu’en cette occasion, le Nord et le Sud déclarent explicitement qu’ils restent engagés à résoudre les questions laissées en suspens par l’accord de paix global.” a-t-il dit.

Si l’indépendance du Sud Soudan est désormais officielle, des inquiétudes demeurent. Les dirigeants du Sud et du Nord ne se sont toujours pas mis d’accord sur un certain de nombre de points sensibles, dont le tracé des frontières entre les deux Etats.