DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corne de l'Afrique : menace de grave crise alimentaire


monde

Corne de l'Afrique : menace de grave crise alimentaire

Des enfants voire des nourrissons au regard absent et au corps décharné, auxquels les personnels de Médecins Sans Frontières (MSF) prodiguent les premiers soins. A Dadaab, au nord-est du Kenya, de nombreux camps comme celui-ci se sont montés. Les agences humanitaires sont débordées, et notamment par l’afflux de refugiés somaliens. Plus de 135 000 personnes ont fui le pays cette année, dont 54 000 en juin. A cet exode massif se conjugue une violente sécheresse dont l‘épicentre englobe le Kenya, la Somalie et l’Ethiopie. Dans cette zone rurale, les paysans ont perdu leur récolte, et les éleveurs, leur bétail. Premiers effets, l’augmentation de la malnutrition infantile.

“Ces dernières 48h, on n’a pas enregistré de décès, observe Christopher Karissa, médecin à l’Hôpital MSF de Dadaab, mais ça nous est arrivé de perdre 4 enfants en une nuit. Ils sont morts d’hypothermie ou d’hypoglycémie.”

Cette sécheresse est la pire qui affecte la corne de l’Afrique depuis 60 ans. Les prix des céréales ont déjà flambé : + 270 % en Somalie, + 117% pour le maïs à Jiiga en Ethiopie, + 60% pour le maïs blanc à Mandera au Kenya. L’Ethiopie estime que 4.5 millions de personnes vont avoir besoin d’aide de juillet à décembre, une aide qu’elle évalue à environ 400 millions de dollars.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nick Clegg reçoit certains proches des victimes écoutés illégalement