DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris dément la tenue de négociations directes avec Tripoli

Vous lisez:

Paris dément la tenue de négociations directes avec Tripoli

Taille du texte Aa Aa

“Il n’y a pas de négociations directes entre la France et le régime de Kadhafi”, telle est la réponse de Paris aux affirmations du fils du dirigeant libyen. Le ministère français des Affaires étrangères admet néanmoins que des “messages” sont transmis aux autorités de Tripoli par des intermédiaires. Et de préciser que ces messages sont sans ambiguïté : Kadhafi doit se retirer du pouvoir, c’est le préalable à toute solution politique.

Seif al-Islam, un des fils de Kadhafi, a déclaré ce dimanche dans un journal algérien que la France avait des contacts directs avec le régime de Tripoli. Il a même laissé entendre que c’est Paris qui tirait les ficelles derrière le Conseil national de transition.

Voilà près de cinq mois que l’insurrection a commencé en Libye. Les rebelles sont soutenus par de nombreux pays occidentaux. Ces dernières semaines, le conflit donnait l’impression de s‘être enlisé, jusqu‘à la semaine dernière, où les insurgés ont lancé de nouvelles offensives en direction de Tripoli.