DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sous pression, le gouvernement britannique cède et retarde le rachat de BSkyB

Vous lisez:

Sous pression, le gouvernement britannique cède et retarde le rachat de BSkyB

Taille du texte Aa Aa

Le ministre britannique de la Culture Jeremy Hunt a saisi la Commission de la concurrence. Sa décision n’interviendra pas avant plusieurs mois.

Cette opération controversée de dix milliards d’euros semblait pourtant imminente mais le scandale des écoutes illégales et la fermeture de News of the World a tout changé.

Ed Miliband, le chef de l’opposition travailliste, appelle “Rupert Murdoch à renoncer à son projet. C’est la meilleure chose qu’il devrait faire. Il devrait reconnaître que toutes les allégations autour de News International rendent ce projet de rachat complètement intenables”.

L’affaire des écoutes illégales met le groupe News Corp et ses principaux dirigeants sur la sellette, à commencer par James Murdoch, le fils et héritier de l’empire. Sans parler de Rebecca Brooks, la directrice générale des titres britannique du groupe qui pourrait être bientôt entendue par la police.

David Cameron tente lui d‘éteindre l’incendie. L’affaire l‘éclabousse indirectement. Il avait embauché Andy Coulson, l’ex-rédacteur en chef du News of the World comme directeur de sa communication. Ce dernier a démissionné en janvier et il a été arrêté. Cameron a appelé le groupe Murdoch à “mettre de l’ordre dans toute cette pagaille avant d’envisager la moindre acquisition”.

L’affaire des écoutes a encore pris de l’ampleur avec de nouvelles révélations.

L’ex-premier ministre travailliste Gordon Brown aurait été victime d’agissements illégaux du Sunday Times et du Sun selon des médias britanniques. Des faits remontants à l‘époque où il était ministre des finances.

Le scandale des écoutes aurait également touché Buckingham Palace selon la presse britannique. Des policiers chargés de la sécurité de la famille royale auraient réclamé de l’argent au News of the World en échange d’informations touchant la reine.