DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les députés britanniques veulent interroger Murdoch et ses proches sur l'affaire des écoutes illégales

Vous lisez:

Les députés britanniques veulent interroger Murdoch et ses proches sur l'affaire des écoutes illégales

Taille du texte Aa Aa

La commission des médias de la Chambre des Communes souhaite poser des questions au propriétaire de News Corp, à son fils James qui est le président de News International et à Rebekah Brooks qui en est la directrice générale. Les trois dirigeants auraient accepté de venir s’expliquer mardi prochain. Les parlementaires veulent notamment savoir si Rebekah Brooks était au courant du paiement de policiers par des journalistes du groupe pour obtenir des infos.

Certains policiers comme John Yates ont justement été entendus ce mardi par cette même commission qui s’interroge ouvertement. Pourquoi une première enquête sur d‘éventuelles écoutes illégales a-t-elle été classée en 2009 ? John Yates avait déjà admis publiquement avoir commis une erreur.

L’opposition travailliste souhaite par ailleurs que le parlement vote une motion appelant News Corp à renoncer à son rachat de BSkyB. Motion soutenue aussi par le premier ministre conservateur qui a fait volte-face.

David Cameron qui poursuit son opération vérité en multipliant les interventions pour éteindre l’incendie lié à cette affaire. Il a rappelé l’enquête de police déjà en cours et la mise en place d’une commission indépendante présidée par un juge.

Cette affaire l‘éclabousse indirectement après l’arrestation de son ex-directeur de la communication Andy Coulson, par ailleurs, ex-rédacteur en chef du News of the World.

Pour le groupe News Corp, l’affaire est aussi mauvaise sur le plan financier avec de lourdes pertes boursières ces derniers jours.

Le rachat du bouquet satellitaire BSkyB était évalué à dix milliards d’euros mais il semblait surtout très rentable pour le groupe.