DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Suédoises font trop confiance à la fécondation in-vitro

Vous lisez:

Les Suédoises font trop confiance à la fécondation in-vitro

Taille du texte Aa Aa

“Les techniques les plus avancées, et les médecins les plus doués sont là pour aider à enfanter après 40 ans.” Voilà ce que pensent de plus en plus de jeunes femmes suédoises selon des études récentes.

“Il y a en fait un malentendu concernant la fiabilité d’une FIV à des âges plus élevés, surtout quand la presse, par exemple, parle d’une célébrité qui a eu des jumeaux à 52 ans. C’est lié au don d’ovules, donc il y a vraiment un malentendu lorsque l’on croit qu’une FIV peut aider des femmes d’un certain âge à procréer, car ce n’est pas du tout le cas”, explique un expert en fertilité.

La procréation assistée est devenue une véritable industrie. Quelque 8.000 experts se sont réunis à Stockholm pour discuter des dernières avancées en la matière.

Aujourd’hui dans chaque école suédoise, au moins un enfant est issu d’une fertilisation in-vitro, ce qui fait de la Suède l’un des pays qui utilise le plus cette méthode dans le monde.

Mais certains comportements inquiètent les spécialistes. Selon des études récentes beaucoup ignorent encore à quel point il est difficile pour une femme au-delà de 40 ans de faire FIV. De plus en plus de femmes privilégient leur carrière et attendent trop longtemps pour faire des enfants.