DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : les lettres de Hollywood

Vous lisez:

Rétromachine : les lettres de Hollywood

Taille du texte Aa Aa

Le 13 juillet 1923 le propriétaire du Los Angeles Times, Harry Chandler, dévoile officiellement un panneau publicitaire, placé sur Mount Lee dans le quartier de Hollywood à L.A., qui promeut un projet de lotissement dans les alentours. Le mot « Hollywoodland » est écrit au moyen de lettres blanches de 15 mètres de haut, illuminées par 4 000 ampoules. Le panneau ne doit initialement rester qu’un an et demi. Mais il devient rapidement le symbole de l’industrie cinématographique florissante dans la ville et une autorisation est délivrée pour que le panneau soit conservé. En 1949, la Chambre du Commerce d’Hollywood décide de rénover le panneau. Soucieuse de refléter le quartier plutôt que le projet immobilier, le suffixe « land » est supprimé. Les nouvelles lettres, composées de bois et de métal, se détériorent au fil des décennies qui suivent et sont sauvées par un fond privé de donateurs en 1978. Chaque nouvelle lettre de 14 mètres de haut et fabriquée en acier a coûté 27 000 dollars. (Photo: Scott Catron)

D’autres 13 juillet: Marat est assassiné dans son bain par Charlotte Corday (1793) ; début en Uruguay de la première coupe du monde de football (1930) ; John F. Kennedy gagne les primaires Démocrates pour la course à la présidentielle (1960) ; les concerts du Live Aid sont organisés à Londres et Philadelphie pour soutenir la lutte contre le SIDA (1985).

Né(e)s un 13 juillet : l’empereur romain Jules César (100 av. .JC.), la femme politique française Simone Veil (1927), le physicien québécois Hubert Reeves (1932), l’acteur américain Harrison Ford (1942), l’inventeur (notamment du Rubik’s Cube) hongrois Erno Rubik (1944).