DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise européenne de la dette : l'énorme pression des agences de notation

Vous lisez:

La crise européenne de la dette : l'énorme pression des agences de notation

Taille du texte Aa Aa

C’est l’Italie que les marchés financiers désignent comme étant le prochain sur la liste des pays en détresse financière. Après la mise en oeuvre rapide du vote du plan de rigueur italien ces marchés se sont calmés mais cet effet de contagion amène des réponses rapides.

La crise de la dette en Europe est entrée dans une nouvelle phase et les dirigeants politiques européens doivent désormais donner une réponse claire pour stopper la contagion qui menace la zone euro : c’est ce qu’a affirmé mercredi à Rome Mario Draghi le futur Président de la BCE.

“L’incertitude sur la perspective des finances publiques italiennes a contribué à la pression de ces derniers jours sur les taux de rendement des bons du Trésor. Les mesures financières prises par le gouvernement, a poursuivi Mario Draghi sont une étape importante sur le chemin de la consolidation budgétaire”.

La nouvelle dégradation dont l’Irlande a été la victime, a été qualifiée de contestable et d’incompréhensible par la Commission de Bruxelles qui estime que le pays est sur la bonne voie pour redresser ses finances.

“Dans un marché incertain et avec des agences de notation qui prennent des décisions comme celle-ci, affirme Richard Bruton, le ministre irlandais chargé des entreprises, de l’emploi et de l’innovation, nous devons continuer à résoudre les problèmes structurels de notre économie car c’est comme cela que nous pourrons retourner emprunter sur les marchés”.

Décidément les agences de notation font feu de tous bois actuellement : mercredi soir la note de la dette grecque a été une nouvelle fois abaissée, cette fois-ci par l’agence de notation Fitch Ratings.

Commentaire de l’agence : la baisse de la note grecque reflète l’absence d’un nouveau programme économique crédible.