DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les heurts avec les orangistes, signe d'un malaise plus social que communautaire

Vous lisez:

Les heurts avec les orangistes, signe d'un malaise plus social que communautaire

Taille du texte Aa Aa

Belfast a connu cette nuit une nouvelle flambée de violence, les activistes catholiques manifestaient leur hostilité contre “la saison des marches” protestantes.

Les échauffourées avaient éclaté dès le week-end, alors que les protestants s’apprêtaient à célébrer le 12 juillet, une date très importante pour les loyalistes, qui donne lieu chaque année à de grandes marches à travers l’Irlande du Nord.

Mais pour ce prêtre catholique, la raison de ces violences c’est aussi la misère sociale, le chômage : “Les mains et les esprits sont inoccupés, explique-t-il, et pour les jeunes, ces marches sont une occasion d’avoir des frissons, la promesse d’une excitation à venir.”

Le Sinn Fein, le parti catholique nord-irlandais a de son côté condamné des casseurs, qui ont profité de ces marches orangistes controversées pour semer le désordre.