DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les rebelles à 100 km de Tripoli

Vous lisez:

Les rebelles à 100 km de Tripoli

Taille du texte Aa Aa

Les rebelles avancent sur Tripoli, au prix de leurs vies. Au moins huit d’entre eux ont été tués, et une trentaine d’autres blessés lors des violents combats qui les ont menés aux portes de la ville clé d’Al Assaba, dernière ville avant Gariane, qui avec ses garnisons sert de rempart à Tripoli.

Autre village clé, près de Zintan, Al Kaoualich, les insurgés affirment avoir repris cette localité aux loyalistes, à 100 km au sud de Tripoli.

Depuis, ils attendent le feu vert de l’OTAN pour avancer. L’Otan, qui a commencé ses frappes mi-mars, et qui se retrouve sur le banc des accusés, dans un tribunal de Tripoli. Anders Fogh Rasmussen, le patron de l’Otan, est poursuivi pour crimes de guerre. Plus de 1000 civils ont péri dans les raids de l’Alliance selon Tripoli.

Côté diplomatique, les Etats-Unis tentent toujours de convaincre Moscou de soutenir les frappes de l’Otan : mais hier, le ministre russe des Affaires étrangères a encore refusé de participer à une réunion de l’Otan, sur la Libye, prévue demain à Istanbul.