DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale des écoutes téléphoniques : le chef de Scotland Yard démissionne

Vous lisez:

Scandale des écoutes téléphoniques : le chef de Scotland Yard démissionne

Taille du texte Aa Aa

En Grande-Bretagne, le scandale des écoutes téléphoniques a eu raison du chef de Scotland Yard. Paul Stephenson a présenté publiquement sa démission hier en raison des soupçons sur les liens entre la police et News international. Il affirme toutefois avoir ignoré de telles pratiques au sein du Groupe de Rupert Murdoch. « J’ignorais l‘étendue de cette méthode honteuse et la manière répugnante dont était sélectionnée les victimes », a-t-il déclaré.

Accusé d’avoir traîné les pieds dans l’enquête, Scotland Yard a dû admettre tardivement avoir recruté Neil Wallis, un ex dirigeant de News of the World après son départ du tabloïd.

La démission de Paul Stephenson est intervenue quelques heures après l’arrestation par la police de Rebekah Brooks. L’ex-directrice générale de News International a été libérée sous caution la nuit dernière.

Le magnat des médias, Rupert Murdoch, a poursuivi son mea culpa ce week-end dans la presse promettant une entière coopération avec la police. Le scandale des écoutes téléphoniques a déjà entraîné la fermeture de son tabloïd. Il l’a aussi contraint a renoncer à son projet de rachat du bouquet satellite BSkyB.