DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Flotille pour Gaza : le navire français arraisonné

Vous lisez:

Flotille pour Gaza : le navire français arraisonné

Taille du texte Aa Aa

C’en est cette fois fini de la deuxième flottille de la Liberté.

La marine israélienne a arraisonné le navire français Dignité-Al Karama qui tentait de forcer le blocus maritime de la bande de Gaza. Il était le seul d’une équipée de dix bâtiments à être parvenu à quitter la Grèce.

Les organisateurs de l’expédition dénoncent une intervention illégale, dans la mesure où elle se serait déroulée dans les eaux internationales.

Ses 16 passagers, français, canadiens, suédois, grecs, israélien et qatariotes, ont été escortés jusqu’au port israélien d’Ashdod.

A Gaza, c’est l’incompréhension.

“Si le bateau ne transporte que des dons pour la population de Gaza, pourquoi l’ont-ils arraisonné ? s’interroge un Palestinien. Il ne transporte ni armes ni bombes. Pourquoi l’arrêter ?”

La Grèce bloque les autres bateaux de la flottille internationale à quai depuis fin juin au nom de la sécurité des militants. Neuf activistes turcs avaient été tués par des commandos israéliens alors qu’ils tentaient de gagner le port palestinien de Gaza en mai 2010.

Israël impose un blocus à Gaza depuis l’enlèvement d’un de ses soldats en juin 2006. Il a été renforcé après la prise de contrôle du territoire par le Hamas un an plus tard.