DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Atlantis : la fin d'une ère

Vous lisez:

Atlantis : la fin d'une ère

Taille du texte Aa Aa

Dans le viseur d’Atlantis, la piste d’atterrissage de Cap Canaveral en Floride. Pour la 33ème et ultime fois.

La dernière navette américaine encore en activité a regagné la terre ferme sans encombre à l’aube pour ne plus jamais la quitter.

La Nasa va à présent se consacrer à l’exploration spatiale et développer le remplaçant de la navette avec des entreprises privées, en vue d’une exploitation commerciale.

En attendant, les Etats-Unis dépendront totalement du vaisseau russe Soyouz pour emmener leurs astronautes dans l’espace, à raison de 51 millions de dollars par siège.

Le dernier équipage d’Atlantis, trois hommes et une femme, était exclusivement américain. Dans le discours du Commandant de bord, le sens de l’histoire.

“Nous allons mettre Atlantis dans un musée à présent, avec les trois autres fusées, pour que les générations futures puissent les admirer et les apprécier. Et j’espère voir un jour un garçonnet de six ans regarder une navette dans un musée et dire ‘papa, je veux faire quelque chose comme ça quand je serai grand’,” a déclaré Chris Ferguson.

L‘ère des navettes aura duré trente ans. L’engin volant le plus complexe jamais conçu aura notamment permis de mettre le premier téléscope spatial Hubble sur orbite, et bien sûr, de construire la Station spatiale internationale entre 1998 et 2010.