DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'étape reine du Tour... de l'Euro

Vous lisez:

L'étape reine du Tour... de l'Euro

Taille du texte Aa Aa

Y aura-t-il des abandons ? Les coureurs arrivent les jambes lourdes pour cette étape décisive. Le col hors catégorie du Plan de Sauvetage de la Grèce pourrait en laisser beaucoup sur le carreau si le peloton ne gère pas pas l‘épreuve intelligemment.
 
Merkel et Sarkozy espèrent une arrivée au sprint. Mais les plus rapides des rouleurs ne sont pas adeptes de ces étapes de montagne, les lacets infernaux douchant leurs ardeurs. Il est fort à craindre que les sprinteurs seront relégués aux dernières places. De plus, l’opinion publique allemande presse la Chancelière pour qu’elle franchisse la ligne, seule en tête.
 
Berlusconi qui suivait, jusque-là, le rythme de la course a lourdement glissé vers la queue du peloton, d’où Zapatero, amoindri par sa dette souveraine, tente vainement de s’extirper en faisant l‘élastique.
 
Le grec George Papandreou, l’irlandais Enda Kenny et le Portugais Passos Coelho ne doivent leur salut dans l’ascension qu‘à l’aide précieuse de la voiture balai.
 
La Chancelière allemande (maillot à pois) et le Président français (maillot vert), lancés dans une longue échappée tonitruante, occupent donc pour l’instant les avant-postes. Merkel rappelle, néanmoins, que l‘étape de ce jeudi, même si elle risque d‘être rude et éprouvante, n’est juste qu’une parmi d’autres. La ligne d’arrivée est encore bien lointaine… Quant à David Cameron, loin des préoccupations de ravitaillement de ses concurrents, il se taille la part du lion en faisant la course… en solitaire.
 
Si les coaches du Fonds Monétaire International commencent à s’impatienter voire à s’emporter contre la faible cadence de la course, la presse voit dans cette ascension du deuxième plan de sauvetage de la Grèce des signes encourageants.   
 
Quoi qu’il en soit, le Tour de l’Euro passe aux choses sérieuses. Terminées, les mornes étapes de plaines ! Les équipes et leurs leaders sont aux aguets. Devant eux se dresse un tracé au dénivelé démoniaque… Pour les coureurs, c’est un peu comme se lancer à l’assaut de l’Alpe d’Huez, du Tourmalet et du Galibier le même jour.
 
Sonnette sur le guidon, la météo s’annonce peu clémente. Des orages ont dévasté les marchés financiers, et des perturbations en provenance de l’autre rive de l’Atlantique sont à craindre. Gare à la chaussée glissante.