DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Grecs inquiets, leurs politiciens optimistes

Vous lisez:

Les Grecs inquiets, leurs politiciens optimistes

Taille du texte Aa Aa

L’angoisse monte en Grèce au moment où l’avenir économique du pays se dessine à Bruxelles. Il faut dire que depuis des mois, le risque de faillite plane sur Athènes. Les Grecs sont les consommateurs les plus pessimistes au monde, selon une récente étude. Leur seul espoir : l’Europe

“Nous attendons une aide de la France et de l’Allemagne, dit une commerçant. Pour le bien de la Grèce mais aussi pour ne pas entraîner dans la chute l’Italie, le Portugal.”

Du côté des politiciens grecs, le mot d’ordre, c’est optimisme. Athènes a déjà engagé des réformes structurelles pour attirer les investissements étrangers, et espère d’ici 2015 récupérer 50 milliards d’euros grâce à des privatisations.

Mihalis Chrysohoidis, ministre grec du Développement : “Nous pensons que dans les deux à trois prochaines années, nous pourrions arriver à remonter notre PIB au niveau de 2009, mais d’une manière plus saine. Notre volonté politique est très forte et nous pensons que nous allons y arriver.”

Les chauffeurs de taxi ne l’entendent pas de cette oreille. Ils sont en grève pour le quatrième jour consécutif, en Crète et à Corfou. Ils protestent contre l’ouverture de leur profession à la concurrence, décidée par le gouvernement à la demande de l’UE et du FMI.