DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Italiens ne supportent plus les privilèges de leur classe politique

Vous lisez:

Les Italiens ne supportent plus les privilèges de leur classe politique

Taille du texte Aa Aa

C’est un véritable ras-le-bol qui saisit les Italiens sur fond d’austérité renforcée après le nouveau plan de 48 milliards d’euros d‘économies adopté vendredi dernier.

Mais apparemment tout le monde n’a pas à se serrer la ceinture. Les parlementaires continuent à jouir de nombreux privilèges comme des vols gratuits ou des voitures avec chauffeurs et des escortes policières pléthoriques.

Car les langues se délient notamment sur les réseaux sociaux. Un certain Spider Truman, baptisé comme le nouvel Assange par la presse en allusion à WikiLeaks a révélé certains dessous du parlement où il affirme avoir travaillé en contrat précaire pendant 15 ans. Sa page Facebook crée le week-end dernier fait un véritable tabac.

Des révélations il y a en aussi dans le livre la Caste écrit par deux journalistes italiens notamment sur les salaires exorbitants des coiffeurs des parlementaires. Sergio Rizzo explique ainsi que “les politiciens gèrent d’abord leurs propres intérêts avant de penser à l’intérêt général”.

Coïncidence ? Les affaires politico-financières font de nouveau la Une à l’image d’Alfonso Papa. Accusé de corruption et de conflit d’intérêts, ce parlementaire du parti de Berlusconi a vu son immunité levée hier soir par le parlement…. quelques heures plus tard, il dormait en prison.