DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les restes encombrants de Rudolf Hess

Vous lisez:

Les restes encombrants de Rudolf Hess

Taille du texte Aa Aa

De la tombe de Rudolf Hess à Wunsiedel en Bavière, il ne reste désormais plus rien.

Les restes de l’ancien homme de confiance d’Hitler ont été exhumés et incinérés. Ils seront dispersés en mer.

La paroisse protestante n’a pas voulu renouveler la concession de la famille Hess, devenue un lieu de pèlerinage néo-nazi. La population est soulagée.

“C’est bien de l’avoir enlevé. On espère que les néo-nazis ne viendront plus !” dit une quinquagénaire.

“C’est un grand soulagement pour nous. On n’avait rien à voir avec les manifestations, mais tous les ans, le trafic était perturbé, et on évitait d’emmener les enfants en ville,” explique une mère de famille.

Les néo-nazis se retrouvaient dans cette petite ville du sud de l’Allemagne (10.000 habitants) tous les 17 août, anniversaire de la mort de Rudolph Hess qui s’est pendu en 1987 à l‘âge de 93 ans, dans sa cellule berlinoise.

Numéro deux du parti national-socialiste au début du règne d’Adolph Hitler, Rudolph Hess avait notamment aidé son mentor à publier “Mein Kampf” dans les années 20. Il avait été condamné à la réclusion à perpétuité lors du procès des dignitaires nazis, à Nuremberg.