DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Second sauvetage pour la Grèce

Vous lisez:

Second sauvetage pour la Grèce

Taille du texte Aa Aa

La Grèce aura donc été sauvée une seconde fois. Réunis en sommet, les 17 pays de la zone ont voulu se montrer à la hauteur du péril qui les guettait, celui d’une contagion incontrôlée. Le plan d’aide totalisera 158 milliards d’euros, participation du secteur privé comprise. Il prend la forme de mesures très techniques alliant prêts, rachats de dette et rééchelonnement :
 
“Nous avons amélioré la soutenabilité de la dette grecque. Nous avons pris des mesures pour stopper le risque de contagion et finalement, nous nous sommes engagés à améliorer la gestion de la crise de la zone euro “ , s’est félicité le président du Conseil.
 
Pour Athènes, qui croule sous des créances de 350 milliards d’euros, le soulagement est immense, même si les agences de notation risquent de décréter un défaut de paiement partiel :
 
“ Nous avons maintenant un programme qui ouvre la voie de la soutenabilité à la Grèce, avec une gestion soutenable de la dette, et au final, cela signifiera évidemment non seulement un financement du plan, mais aussi un allègement du fardeau qui pèse sur le peuple grec. “
 
La décision la plus forte a été celle d‘élargir le champ d’action du fonds de secours européen. Il pourra prêter à taux très réduit à la Grèce mais aussi racheter les obligations du pays sur le marché de la revente : l‘ébauche d’une fonds monétaire européen, à l’image du FMI. La France et l’Allemagne disent même vouloir aller plus loin dans la gouvernance économique.