DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Triste fête nationale en Belgique

Vous lisez:

Triste fête nationale en Belgique

Taille du texte Aa Aa

La crise politique qui mine le pays depuis plus de 400 jours a pesé sur l’ambiance. Le coeur n’y est pas et le roi Albert II a solennellement mis en garde ses sujets sur l’avenir du pays. Il s’est dit “affligé par la longue durée pour former le gouvernement” et appelé les dirigeants politiques flamands et francophones à la responsabilité.

Une prise de position largement saluée :

“Le roi a bien raison de prendre position et j’espère qu’il sera écouté”, résume cette femme.

“Merci au roi, parce que le roi est le ciment de notre pays et nous sommes fiers d‘être Belges et c’est notre fête nationale et j’espère qu’il aura beaucoup d’autres”, philosophe cet homme.

“L’union fait la force…”, la devise du royaume en français et en flamand reste pour l’heure d’actualité mais l’ombre de la désunion voire celle du divorce pure et simple plane sur la Belgique et son roi.