DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plan de sauvetage de la Grèce : "Nous ne le ferons pour aucun autre pays de la zone euro"

Vous lisez:

Plan de sauvetage de la Grèce : "Nous ne le ferons pour aucun autre pays de la zone euro"

Taille du texte Aa Aa

De Francfort à Paris en passant par Londres, Milan ou Madrid, le vert était de mise ce vendredi matin dans toutes les bourses européennes.

Le nouveau plan d’aide à la Grèce a donné un coup de fouet aux marchés européens. Dans leur sillage, les places asiatiques, elles aussi nettement orientées à la hausse, ont salué cet accord.

Pour sauver la Grèce et empêcher une contagion de la crise de la dette à d’autres pays européens, les dirigeants de la zone euro se sont entendus sur un plan de près de 160 milliard d’euros. Cette décision revêt cependant un caractère exceptionnel.

“Ce que nous faisons pour la Grèce, en terme de soutenabilité, nous ne le ferons pour aucun autre pays de la zone euro. Dans cette affaire de soutenabilité, c’est tout le problème de la contagion qui est en cause”, a précisé le Président français, Nicolas Sarkozy.

Ce nouveau plan d’aide européen envisage aussi d’impliquer les banques. Leur participation au renflouement de la Grèce avait donné lieu à un vif bras de fer ces dernières semaines notamment entre la France et l’Allemagne.

Autre avancée importante, un projet d’envergure a été défini pour maîtriser la dette de la zone euro. Ainsi, cette dernière rachètera désormais la dette publique de pays en difficulté pour soulager les banques qui en conservent des montants importants.