DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Norvégiens sous le choc

Vous lisez:

Les Norvégiens sous le choc

Taille du texte Aa Aa

Le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, ne se trouvait pas à Oslo au moment de l’attentat. Au soir de ce vendredi noir, il a appelé ses concitoyens à faire preuve de résilience dans l’adversité.

“Nous sommes tous secoués par le mal qui nous a frappé si brutalement et de façon abrupte. C’est une journée difficile pour nous tous. Les jours qui viennent s’annoncent encore plus difficiles,” a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

“C’est effrayant et tout le monde se demande s’il s’agit d’un acte terroriste, d’un attentat suicide. Mais personne ne peut nous répondre à ce stade,” s’inquiète une femme, sur les lieux de l’attentat.

“C’est horrible, je pense que je suis encore sous le choc parce qu’on ne s’attend pas à ça à Oslo,” commente un autre témoin.

Pays scandinave pacifique, la Norvège n’avait jusqu‘à présent jamais été confrontée à des attaques de ce type. C’est toute une nation qui est en deuil.