DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Norvège : après la douleur et le deuil, le temps des questions


Norvège

Norvège : après la douleur et le deuil, le temps des questions

Pourquoi le tueur, sur l‘île d’Utoeya, a t-il pu disposer, avant d‘être arrêté, de plus d’une heure et demie pour commettre son massacre ?

Premier élément d’explication, comme l’a dit hier un haut responsable norvégien, la plupart des forces de police étaient concentrées sur la prévention d’autres attentats à la bombe dans Oslo.

“La chronologie n’est pas encore claire, déclare ce commissaire de police embarrassé, les dépositions des témoins et d’autres éléments devraient pouvoir nous aider”.

Une fois l’information d’une fusillade connue, deux éléments ont retardé l’intervention de la police : d’abord la décision d’attendre l’arrivée des forces spéciales Delta, basées à 45km de là, ensuite le fait qu’un bateau n’a pas pu partir pour Utoeya car il était trop chargé, en hommes et en matériel, et qu’il commençait à prendre l’eau.

Prochain article

monde

Amy Winehouse: une fin tragique qui n'étonne pas ses fans