DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Oslo : interrogations sur le temps d'intervention de la police norvégienne

Vous lisez:

Oslo : interrogations sur le temps d'intervention de la police norvégienne

Taille du texte Aa Aa

Après la douleur et le deuil, le temps des questions arrive en Norvège. Pourquoi le tueur, sur l‘île d’Utoeya, a t-il pu disposer, avant d‘être arrêté, de près d’une heure et demie pour commettre son massacre ?

Premier élément d’explication, comme l’a dit hier un haut responsable norvégien, la plupart des forces de police étaient concentrées sur la prévention d’autres attentats à la bombe dans Oslo.

“Les services de police, a expliqué ce dimanche Johan Fredriksen, ont reçu le premier coup de téléphone au sujet de la fusillade à 17h26. Notre unité spéciale anti-terroriste a mis le pied sur l‘île à 18h25 et le suspect a été arrêté deux minutes plus tard, à 18h27”.

Une heure pour intervenir, mais deux éléments ont retardé cette intervention : d’abord la décision d’attendre l’arrivée des forces spéciales Delta, basées à 45km de là, ensuite le fait qu’un bateau n’a pas pu partir pour Utoeya car il était trop chargé, en hommes et en matériel, et qu’il commençait à prendre l’eau.