DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Témoignages sur un tueur norvégien insoupçonné

Vous lisez:

Témoignages sur un tueur norvégien insoupçonné

Taille du texte Aa Aa

Anders Behring Breivik se présente sur Facebook comme le directeur d’une ferme biologique. A ce titre, il s’est procuré six tonnes d’engrais chimiques en mai dernier. Ces engrais peuvent servir à fabriquer des explosifs artisanaux. Une voisine de la ferme témoigne: “Il ne s’occupait pas de la ferme comme il aurait dû, nous l’avons remarqué. Il a reçu beaucoup de produits fertilisants et il ne les a jamais utilisés comme on le fait normalement dans une exploitation agricole”.

Le tueur présumé a grandi dans l’ouest d’Oslo. Ses anciens camarades d‘école sont surpris. “Il a pris une nouvelle direction, complètement différente de celle qu’il suivait au collège, explique l’un d’entre eux. Je ne le reconnais plus du tout”. Sur le plan politique, Breivik a flirté avec la droite la plus nationaliste.

En 1999, il avait adhéré au Parti du Progrès, parti norvégien populiste, avant de le quitter en 2006. “Je suis mal à l’aise, réagit Siv Jensen, la présidente du Parti du Progrès, cet acte est avant tout regrettable. Il est dirigé contre nous tous, contre toute la Norvège, et les valeurs auxquelles nous croyons”.