DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Norvège, unie dans la douleur

Vous lisez:

La Norvège, unie dans la douleur

Taille du texte Aa Aa

A midi le Premier ministre a annoncé une minute de silence, à la mémoire des victimes de la double attaque de vendredi.

Sur l‘île d’Utoeya, même recueillement. Vendredi, 600 adolescents, réunis pour un camp d‘été du parti travailliste, ont été pris pour cible par le tueur. Plus de 80 ont été abattus à l’arme automatique.

Les pays nordiques voisins se sont associés à la douleur des Norvégiens en s’arrêtant eux aussi à midi pile.

Le carnage a fait plus de 90 morts, dans l’attentat à la bombe dans le centre d’Oslo, et sur l‘île d’Utoeya. Le bilan n’est pas encore définitif.