DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Somalie: "Nous avons faim et soif. Plusieurs de nos enfants sont morts"

Vous lisez:

Somalie: "Nous avons faim et soif. Plusieurs de nos enfants sont morts"

Taille du texte Aa Aa

Ils ont parcouru plus de 200 km, à pied, sous un soleil de plomb. Pour fuir la famine, des Somaliens ont quitté leurs villages et pris la route de la capitale Mogadiscio. C’est à bout de force qu’ils sont arrivés dans un camp de réfugiés. Certains, les plus fragiles, n’ont même pas eu la force d’y parvenir.

“Nous avons faim, nous avons soif. Plusieurs de nos enfants sont morts pendant le voyage et nous avons dû les laisser sur le bord de la route”, raconte un homme.

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), plus d’un millier de personnes arrivent à Mogadiscio chaque jour. Elles viennent dans l’espoir d’y trouver de l’eau et de la nourriture, mais souvent les vivres manquent là aussi et elles restent les mains vides.

“Voyez par vous-même notre situation. Nous souffrons. J’ai perdu deux enfants dans ce camp et les trois que j’ai laissés sont malades. Nous n’avons rien et nous ne recevons aucune aide”, dit une jeune-femme.

C’est la Corne de l’Afrique toute entière qui subit la pire sécheresse de ces 60 dernières années. Partout l’aide internationale manque cruellement ou n’arrive pas à destination.

En Somalie, les militaires aident les ONG mais certaines zones restent inaccessibles. Les isurgés islamistes Shebab en interdisent l’accès. L’Onu doit mettre en place un pont aérien pour venir en aide aux populations.