DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dans l'angoisse d'un nouvel attentat, la Norvège renforce ses mesures de sécurité

Vous lisez:

Dans l'angoisse d'un nouvel attentat, la Norvège renforce ses mesures de sécurité

Taille du texte Aa Aa

Cinq jours après la double attaque meurtrière, l’angoisse est toujours palpable en Norvège. Ce matin la gare d’Oslo a été partiellement évacuée suite à la découverte d’un colis suspect dans un bus. Il s’agissait finalement d’une fausse alerte. Un homme, décrit comme perturbé, a dans un premier temps été recherché avant que la police n‘écarte finalement cette piste.

Depuis vendredi, les Norvégiens s’interrogent sur les capacités de la police. Devant la presse, le Premier ministre s’est engager à réévaluer les mesures de sécurité : « Le moment viendra d’examiner en détail l’opération policière, ce qui a été fait à Utoya et dans le centre-ville d’Oslo. Et bien sûr il faudra déterminer si la police était bien équipée et comment elle a réagi à l’attaque ».

Parallèlement, les investigations se poursuivent dans la ferme louée par Anders Behring Breivik au nord d’Oslo. Des sacs, remplis d’engrais, pourraient avoir servi à fabriquer la bombe qui a explosé devant le siège du gouvernement norvégien. Des explosifs ont été retrouvés et aussitôt détruits par la police. Dans cette ferme, Anders Breivik cultivait officiellement des légumes. Il avait pu ainsi acheter plusieurs tonnes d’engrais sans éveiller les soupçons.