DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grande-Bretagne reconnaît la légitimité du Conseil national de transition libyen

Vous lisez:

La Grande-Bretagne reconnaît la légitimité du Conseil national de transition libyen

Taille du texte Aa Aa

La journée de mercredi a été plutôt positive pour les rebelles Lybiens. Après la France, les Etats Unis et une vingtaine d’autre pays, la Grande-Bretagne – qui va expulser les derniers diplomates pros khadafi encore présents sur son sol – reconnaît aussi le Conseil national de transition (CNT) comme gouvernement libyen légitime.

“Grâce à son action, le conseil national de transition a montré son attachement à une plus grande ouverture de la Libye à la démocratie. Et qu’il s’agit de quelque chose qu’il veut accomplir via un processus politique complet”, a dit William Hague, le chef de la diplomatie britannique.

A Benghazi, la rébellion, elle, a annoncé que sa récente offre secrète à Mouammar Khadafi de rester en Libye avait expiré. Les rebelles avancent, mais

les britanniques sont un peu irrités. L’ancien agent des renseignements libyens condamné pour l’attentat de Lockerbie est de retour pour soutenir Khadafi.

“Je pense que l’apparition de Monsieur al-Megrahi sur nos écrans de télévision nous rappelle quelle grande erreur a été faite en le libérant. Le Premier ministre et moi étions fortement opposés à cette décision prise par les ministres écossais”, a ajouté William Hague.

Abdel Basset al-Megrahi est apparu en public ce mardi lors d’un rassemblement de soutien à Mouammar Kadhafi.

Condamné à la prison à vie pour la destruction de l’avion de la Pan Am qui avait fait 270 morts en 1998, il avait été libéré par l’Ecosse pour raisons de santé.