DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quels liens Anders Behring Breivik a-t-il entretenu avec l'extrême droite britannique ?

Vous lisez:

Quels liens Anders Behring Breivik a-t-il entretenu avec l'extrême droite britannique ?

Taille du texte Aa Aa

L’auteur présumé des attaques meurtrières d’Oslo fait part dans son manifeste islamophobe et anti-marxiste de connexions avec cette mouvance.

L’English Defence League dément tout “contact officiel” avec Breivik et affirme qu’il n’y a aucune preuve qu’il ait jamais fait partie de ces soutiens.

Ce journaliste d’un magazine anti-fasciste explique que “beaucoup de gens brandissent des armés pour tuer des gens, Et la police ne croit pas forcément que cela puisse arriver et que cela vaut la peine de garder un oeil dessus”.

Scotland Yard prend néanmoins très au sérieux cette menace et a envoyé un policier en Norvège. Le gouvernement britannique a lui réunit un conseil de sécurité.

L’avocat de Breivik estime lui que son client semble être “dément”. Si des médecins concluaient à une maladie mentale, il pourrait ne pas être condamné. Breivik est “un paranoïaque croyant être en guerre contre ceux qui croient en la démocratie selon son avocat. Il a utilisé des produits dopants pour se rendre plus “fort, efficace et éveillé” mais il ne “pensait pas s’en sortir vivant”.

Breivik est en détention provisoire pour au moins huit semaines. L’enquête se poursuit et la police a retrouvé et détruit hier des explosifs stockés dans une ferme louée par l’auteur présumé du carnage d’Oslo et d’Utoeya.