DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Espagnols iront voter le 20 novembre, la droite pour l'instant favorite

Vous lisez:

Les Espagnols iront voter le 20 novembre, la droite pour l'instant favorite

Taille du texte Aa Aa

La tenue et la date de législatives anticipées ont été annoncées par Jose Luis Zaptero ce vendredi à la mi-journée. Le Premier ministre espagnol, bousculée par une économie bien mal en point et de fortes pressions politiques, s’est donc résolu à quitter le pouvoir plus tôt que prévu.

Zapatero ne se présentera pas aux prochaines élections, c’est Alfredo Perez Rubalcaba qui prend la suite.

“Si j’estime convenable la réalisation d‘élections en automne, a déclaré Zapatero, c’est pour que le nouveau gouvernement sorti des urnes puisse prendre en charge la totalité de l’exercice économique de 2012.”

Le leader du PP, le parti d’opposition, conservateur, se réjouit… Sa formation est en tête dans les sondages.

Mariano Rajoy :

“C’est une bonne nouvelle parce que c‘était le souhait de la majorité de la société espagnole. Maintenant les Espagnols ont la parole et bientôt pourront décider. Maintenant les Espagnols sont les vrais protagonistes.”

Que disent de ces élections anticipées les

“Indignados”, les Indignés espagnols, ce mouvement de citoyens de tous bords lassés de la mauvaise économie et de la loi des marchés ?

L’un d’entre eux déclare : “ils sont juste dans un système dans lequel ils peuvent jouer de leurs tactiques, de leurs stratégies, qund bon leur semble… J’y suis indifférent. Ca ne m’intéresse pas.”

Selon des chiffres annoncés aussi ce vendredi, 21% des Espagnols sont au chômage, un léger mieux mais toujours un record parmi les pays industrialisés.

Les Espagnols iront voter le 20 novembre… La tenue et la date de législatives anticipées ont été annoncées par Jose Luis Zaptero ce vendredi à la mi-journée. Le Premier ministre espagnol, bousculée par une économie bien mal en point etz de fortes pressions politiques, s’est donc résolu à quitter le pouvoir plus tôt que prévu.

Zapatero ne se présentera pas aux prochaines élections, c’est Alfredo Perez Rubalcaba qui prend la suite.

“Si j’estime convenable la réalisation d‘élections en automne, c’est pour que le nouveau gouvernement sorti des urnes puisse prendre en charge la totalité de l’exercice économique de 2012.”

Le leader du PP, le parti d’opposition, conservateur, se réjouit… Sa formation est en tête dans les sondages.

“Ceci est une bonne nouvelle parce que c‘était le souhait de la majorité de la société espagnole. Maintenant les espagnoles ont la parole et bientôt pourront décider. Maintenant les espagnoles sont les vrais protagonistes.”

Que disent de ces élections anticipées les Indignados, les Indignés espagnols, ce mouvement de citoyens de tous bords lassés de la mauvaise économie et de la loi des marchés ?

“Ils sont juste dans un système dans lequel ils peuvent jouer de leurs tactiques, de leurs stratégies, qund bon leur semblent… J’y suis indifférent. Ca ne m’intéresse pas.”

Selon des chiffres annoncés aussi ce vendredi, 21% des Espagnols sont au chômage, un léger mieux mais toujours un record parmi les pays industrialisés.