DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : le chef militaire des rebelles a été tué

Vous lisez:

Libye : le chef militaire des rebelles a été tué

Taille du texte Aa Aa

Les circonstances et les causes de son assassinat sont loin d‘être claires. Le général Abdel Fatah Younès n‘était rien de moins que le chef d‘état-major des forces rebelles libyennes. Présenté comme le numéro deux du régime du colonel Kadhafi, il s‘était pourtant rallié à la rébellion très tôt, dès la mi-février. Le général Younès a finalement été tué jeudi à Benghazi par des hommes armés. Il avait répondu présent à la convocation d’une commission d’enquête militaire.

Certains rebelles n’ont jamais accepté d‘être commandés par un homme encore récemment proche de Kadhafi. Une rumeur parlait aussi de discussions secrètes menées par le général avec le pouvoir.

Avec ou sans chef d‘état-major, les insurgés continuent de progresser à travers les montagnes de l’ouest libyen. Ils ont pris la ville d’Al-Ghazaya , proche de la frontière avec la Tunisie. Ils ont également bombardé Om Al-Far, où un dépôt de munitions touché a explosé.