DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les pilotes d'Air France ne veulent pas croire à la seule responsabilité de leurs collègues

Vous lisez:

Les pilotes d'Air France ne veulent pas croire à la seule responsabilité de leurs collègues

Taille du texte Aa Aa

Les pilotes du Rio-Paris sont mis en cause dans la catastrophe. Deux ans après le crash de l’Airbus A330 d’Air France, au large du Brésil, les boîtes noires ont parlé. Le Bureau d’enquête et d’analyses, le BEA, estime que les pilotes ont mal réagi quand l’avion a décroché et ils accusent :

“Aucun des copilotes n’avaient reçu d’entraînement au pilotage manuel, à l’approche et à la récupération du décrochage à haute altitude”, explique Alain Bouillard, l’un des enquêteurs.

Les familles des victimes doutent que seuls les pilotes soient en cause. Une chose pourtant rend le deuil plus facile pour Corinne Soulas, la mère d’une victime de 24 ans, décédée avec son jeune mari :

“D’après ce qu’ils nous ont dit, personne ne se serait rendu compte de rien. Et à ce niveau là, pour mon confort moral et mental, cela me fait beaucoup de bien d’entendre cela quand vous savez que vous aviez deux personnes qui vous étaient chères”.

Pour le syndicat des pilotes d’Air France, difficile d’admettre l’erreur humaine. Pour eux les coupables sont les sondes de calcul de vitesse, qui sont tombés en panne.

Il faudra attendre le rapport final, l’an prochain, pour déterminer les responsabilités.

228 personnes sont mortes dans l’accident.