DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Risque de divisions au sein de la rébellion libyenne

Vous lisez:

Risque de divisions au sein de la rébellion libyenne

Taille du texte Aa Aa

Le commandant militaire des rebelles repose en terre libyenne, mais les circonstances de son assassinat ne sont toujours pas éclaircies.

Beaucoup de combattants ont accompagné le général Younès dans sa dernière demeure vendredi à Benghazi. Ils étaient environ un millier à défiler dans le fief des rebelles, où trois jours de deuil ont été décrétés.

La confusion persiste toutefois autour de la mort du général, ancien proche du colonel Kadhafi. “Je ne pense pas qu’un rebelle ait pu commettre cet assassinat, réagit un insurgé. C’est certainement l’oeuvre des miliciens du tyran Kadhafi”. C’est la thèse soutenue par la direction politique de la rébellion libyenne. Mais seul le chef du groupe qui a tué le général Younès a été arrêté, et une rumeur indique que des insurgés soupçonnaient leur commandant de trahison. Cela risque de créer des divisions au sein de la rébellion, au très mauvais moment où elle progresse sur le front.