DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : le bras de fer continue entre le gouvernement et l'armée

Vous lisez:

Turquie : le bras de fer continue entre le gouvernement et l'armée

Taille du texte Aa Aa

Trois jours après la démission des quatre principaux chefs d’Etat-major, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan cherche à affirmer un peu plus son emprise sur l’armée.

Longtemps intouchable dans la vie politique, l’armée turque est depuis plusieurs années la cible d’accusations, dont celle de complot visant à renverser le gouvernement islamo-conservateur:

“Soit les militaires turcs vont accepter le processus démocratique et leur mode de fonctionnement va se démocratiser, soit leur système sera transformé de force par le gouvernement.” explique cet analyste. “Si l’armée accepte, cela contribuera certainement au processus démocratique en Turquie et en faisant cela, elle améliorera son image auprès des Turcs. Et les gens commenceront à avoir confiance dans l’armée et à l’accepter.” ajoute-t-il.

La réunion annuelle du Conseil militaire suprême s’est ouverte aujourd’hui pour quatre jours. En l’absence des quatre généraux démissionnaires, la réunion a été présidée par le premier ministre et le nouveau chef d’Etat major nommé vendredi.