DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : questions autour du procès Moubarak et arrestation d'une journaliste

Vous lisez:

Egypte : questions autour du procès Moubarak et arrestation d'une journaliste

Taille du texte Aa Aa

Les médecins vont-ils autoriser le transfert d’Hosni Moubarak de Charm el-Cheikh au Caire pour qu’il assiste à son procès? Le président déchu, qui n’est pas apparu en public depuis sa démission le 11 février, est dans un hôpital de la station balnéaire depuis avril. Les médecins le disent faible. Le procès de l’ex-dirigeant, de ses fils et de 8 autres personnes s’ouvre ce mercredi dans la banlieue de la capitale égyptienne.

D’après la presse locale, le ministère de l’Intérieur a ordonné le transfert de Moubarak et a expliqué qu’il ne souhaitait pas que l’absence de l’ancien président au tribunal provoque des tensions dans la rue.

Hosni Moubarak est notamment poursuivi pour homicides avec préméditation après la répression de la révolte égyptienne en janvier et février.

Une répression qui a fait 840 morts, selon un bilan officiel.

L’armée égyptienne est sur le qui-vive. Elle a d’ailleurs arrêté hier une journaliste de la télévision publique britannique lors de la dispersion d’une manifestation au centre du Caire. Une manifestation au cours de laquelle plusieurs protestataires ont été blessés et des dizaines arrêtés, a indiqué ce mardi le média britannique dans un communiqué.

L’armée égyptienne, au pouvoir depuis la démission de Hosni Moubarak en février, a été très critiquée pour avoir convoqué des journalistes afin qu’ils s’expliquent sur leurs articles mais n’avait pas, jusqu’ici, détenu de journalistes travaillant pour des médias étrangers.

Avec AFP