DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : Le défaut de paiement est évité mais l'inquiétude demeure

Vous lisez:

Etats-Unis : Le défaut de paiement est évité mais l'inquiétude demeure

Taille du texte Aa Aa

“Ce n’est pas une crise, c’est une arnaque !”, pouvait-on lire sur les pancartes d’une centaine de manifestants massée devant Wall Street hier. Ils protestent contre les coupes budgétaires annoncées en contrepartie de l’augmentation du plafond de la dette américaine. Des efforts qui selon eux impacteront en priorité les classes moyennes.

“On a besoin d’un mouvement populaire pour contre-attaquer”, explique Larry Hales, un manifestant. Nous devons reprendre le contrôle de ce système qui affecte nos vies”.

Hier, Barack Obama a promulgué la loi rehaussant le plafond de la dette nationale au terme d’un long bras de fer avec les Républicains.

Adopté au Sénat, l’accord est définitivement entériné mais le problème n’est pas réglé, le relèvement de la dette n‘étant valable que jusqu’en 2013.

Dès aujourd’hui les Etats-Unis pourront donc emprunter et rembourser leurs créanciers. Mais les marchés ne sont pas rassurés pour autant. Les agences de notation n’excluent toujours pas une dégradation de la note souveraine des Etats-Unis.