DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du Procès Moubarak : l'ex-Président égyptien nie les accusations

Vous lisez:

Ouverture du Procès Moubarak : l'ex-Président égyptien nie les accusations

Taille du texte Aa Aa

Allongé sur une civière, et derrière les barreaux du boxe des accusés, Hosni Moubarak a écouté les charges de meurtres et de corruption qui pèsent sur lui. Celui qui aura régné trois decennies sur l’Egypte risque la peine de mort.

Il comparait aux côtés de neuf co-accusés, dont ses deux fils Alaa et Gamal, et l’ex-ministre de l’Intérieur Habib El Adli. La répression de la révolte de l’hiver dernier avait fait 850 morts et 6000 bléssés.
 
“Je démens toutes ces accusations” a simplement déclaré l’ex-Président égyptien, 83 ans qui avait été transféré tôt ce mercredi matin depuis l’hôpital de Charm el-Cheikh, où il est soigné pour des problèmes cardiaques.

Lors de cette première audience, les avocats de la défense ont demandé que soit entendu le chef du Conseil suprême des forces armées, au pouvoir depuis la chute du régime de Moubarak le 11 février dernier.

Ils ont aussi tenter de différer le procès, en raison de l‘état de santé de l’ex-président égyptien. Finalement, les audiences sont ajournées. Elles reprendront le 15 août, et en attendant, Hosni Moubarak va être admis dans un hôpital du Caire.