DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procès Moubarak : les dirigeants arabes n'ont que deux options, réformer ou partir

Vous lisez:

Procès Moubarak : les dirigeants arabes n'ont que deux options, réformer ou partir

Taille du texte Aa Aa

Hosni Moubarak dans le box des accusés, une image forte. Pour les révolutionnaires égyptiens, c’est un aboutissement. Pour les révolutionnaires du monde arabe, c’est un espoir.

C’est en tout cas ce que pense Tahar Belkhodja, ancien ministre de l’intérieur tunisien.

Depuis le début il y a une volonté révolutionnaire dans l’esprit de ces jeunes Egyptiens. Et ils ont réussi. Parce que l’image de Moubarak et sa clique dans un tribunal est extraordinaire. Elle permet de faire comprendre à tous les présidents arabes qu’ils ont 2 options : réformer ou partir. Ils doivent comprendre qu’ils ne peuvent plus demander au peuple d’obéir et de se taire.

Le procès de Moubarak au Caire aujourd’hui ce n’est pas du spectacle. C’est la justice au service du peuple. Avec cette révolution, un message fort est envoyé aux responsables : ils devront répondre de leurs actes tôt ou tard.

Le tribunal de Tunis n’a pas géré comme il fallait le procès de Ben Ali. L’ancien président a été inculpé de charges stupides comme la possession de drogues mais on a oublié l’essentiel parce que le tribunal dit que l’accusation n’est pas encore prête. Les Egyptiens se sont inspirés de l’exemple tunisien mais eux, ils ont mis en place un véritable procès.