DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tuerie d'Oslo : la voix du peuple s'érige en mémoire

Vous lisez:

Tuerie d'Oslo : la voix du peuple s'érige en mémoire

Taille du texte Aa Aa

Le jardin des fleurs n’est plus… Ce matin à l’aube les services municipaux d’Oslo ont ramassé les tonnes de roses déposées devant la cathédrale en hommage aux 77 victimes des attaques du 22 juillet, et désormais vouées à être recyclées en compost.

Les fleurs fanent, mais pas le souhait de commémorer. Une équipe des Archives Nationales se charge d’amasser des signes du souvenir.

Éclairage d’Erik Hansen, porte-parole de la ville d’Oslo :

“Une personne des Archives a dit que nous avions pu entendre déjà le Roi et la sphère politique s’exprimer sur cette catastrophe.

A présent ils veulent voir ce que les gens, les enfants, les adultes, expriment à travers ces symboles, à travers les cartes postales qu’ils ont déposées.

Donc c’est ce qu’ils sont en train de collecter en ce moment, c’est la voix du peuple.”

“C’est une mémoire historique, qui va rester, et je l’‘espère, dans un bel endroit.” souhaite quant à elle cette résidente d’Oslo.

Anders Behring Breivik doit subir cette semaine son 3ème interrogatoire, au cours duquel la police d’Oslo souhaite le confronter davantage aux zones d’ombres de son récit : éventuels complices ou liens avec l’extrême droite européenne.

Selon le tabloïd norvégien Verdens Gang, Breivik serait arrivé ce matin à 9h au quartier général de la police.