DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Drame de Smolenk: d'autres têtes tombent en Pologne

Vous lisez:

Drame de Smolenk: d'autres têtes tombent en Pologne

Taille du texte Aa Aa

Les conclusions de l’enquête sur le crash de Smolensk font tomber d’autres têtes en Pologne.

Presque 16 mois après l’accident qui a coûté la vie au président polonais Lech Kaczynski et 95 autres personnes, Varsovie a annoncé ce jeudi les démissions de 3 généraux et de dix autres officiers de l’armée. Elles font suite à celle, vendredi, du ministre polonais de la Défense Bobgdan Klich qui a été remplacé par Tomasz Siemionak.

Le limogeage des 13 officiers a été proposé par Chémiouniak sur la base des travaux de la commission et je les acceptées, a déclaré en substance le Premier ministre polonais. Donald Tusk a également annoncé la dissolution de l’unité de l’armée de l’air chargé du transport des personnalités officielles et le départ du vice-ministre de la Défense.

Vendredi, la Commission d’enquête polonaise a reconnu que les principales causes du crash de Smolensk en Russie se trouvaient du côté polonais.

Parmi ces causes, elle a cité “le niveau de formation” insuffisant de l‘équipage militaire, une “trop grande vitesse” et une “trop basse altitude” de l’avion.

Avec AFP