DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : le chantier de l'Euro 2012

Vous lisez:

Ukraine : le chantier de l'Euro 2012

Taille du texte Aa Aa

A l’aube de l’euro 2012, la Donbass Arena fait la fierté de l’Ukraine. Ce stade hi-tech a été inauguré en 2009 après 3 ans de travaux.

“Vous allez voir, ça va être la plus belle ville du monde. ça a beaucoup changé ces 2/3 dernières années. J’ai l’impression d’avoir déménagé en Europe sans partir d’ici.”,

s’enthousiasme cette résidente de Donetsk, la première ville Ukrainienne à avoir achevé la construction d’infrastructures sportives pour l’euro 2012. Dans le reste du pays, c’est la course contre la montre.

Donetsk, capitale du bassin houillier du Donbass, va accueillir 5 matchs, dont un en 1/4 de finale et un en 1/2 finale. Tout sera prêt pour avril 2012 selon les autorités locales. La ville compte un nouveau terminal international, elle a rafraichi ses espaces publics, construit ou rénové 57 hôtels et des dizaines de routes. Néanmoins les inquiétudes demeurent sur les capacités d’hébergement.

“ Donetsk doit accueillir tous les invités, à l’exception des 1/4 de finale et des 1/2 finales. On prévoit à ces deux occasions 20 charters pour faire la liaison entre Kiev et Donetsk.”, explique le maire de Donetsk Aleksander Lukyanchenko

La communication s’avère problématique pour les étrangers. Les résidents devront réviser leur anglais, on s’attend à voir affluer plus de 40 000 personnes par match. La ville recrute environ 2000 volontaires anglophones, et des ateliers de conversation en anglais ont également démarré.

A Kiev, le stade olympique, qui doit accueillir la finale de l’Euro est toujours en chantier. La rénovation du site, construit en 1923, a débuté en 2008. Les autorités assurent que les travaux seront terminés pour le match Ukraine-Allemagne prévu en novembre prochain.

C’est en 2007 que les candidats ukrainiens et polonais ont été retenus pour co-organiser le championnat européen. Mais les dates de livraisons des principales infrastructures ont été reportées d’année en année et de mois en mois, provoquant quelques migraines au sein de l’UEFA. Le nouveau gouvernement ukrainien est critiqué, qu’il s’agisse des retards observés, ou des procédures liées aux signatures de contrat de plusieurs millions de dollars. Explication du vice-Premier ministre Borys Kolesnikov :

“Le parlement ukrainien a adopté une loi spéciale pour s’affranchir des appels d’offre dans le cadre des projets liés à l’euro; l’Ukraine faisait face à un choix : recourir aux appels d’offre et ne pas avoir le temps d’organiser l‘événement, ou bien y aller, mais sans appels d’offres.”

Plus de 40 000 personnes travaillent chaque jour sur l’Euro 2012.

Une véritable opportunité pour l’Ukraine, de se retrouver sous les feux des projecteurs, et de célébrer un prestigieux événement sportif, européen.