DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La panique s'est emparée des places financières mondiales

Vous lisez:

La panique s'est emparée des places financières mondiales

Taille du texte Aa Aa

Wall Street a chuté lourdement hier face aux craintes sur la santé de l‘économie américaine où les signes de ralentissement se multiplient. Un véritable jeudi soir. Le Dow Jones a perdu 4,31% du jamais vu en une seule séance depuis le printemps 2009. Il se retrouve à son niveau du mois de décembre. Le Nasdaq a lui reculé de 5%.

Les chiffres officiels du chômage aux Etats-Unis à paraître ce vendredi sont très attendus.

Les marchés américains ont surtout suivi les bourses européennes et la crise de la dette en zone euro comme l’explique cet analyste de Standard and Poor’s. “La plupart des investisseurs estiment que la zone euro peut supporter un défaut grec et même éventuellement des problèmes sur les dettes irlandaises et portugaises mais par contre si ces problèmes s‘étendent à l’Espagne et à l’Italie alors là c’est une autre ampleur”.

L’intervention de la Banque Centrale Européenne et de son président Jean-Claude Trichet n’ont pas convaincu. L’institution européenne a maintenu son taux directeur et est intervenue sur le marché obligataire pour tenter d‘éteindre l’incendie et la montée en flèche des taux obligataires italiens et espagnols.

Pour cet analyste de Francfort, il y a deux problèmes dans la zone euro. Premièrement, le manque d’autorité des dirigeants européens ce qui rend les marchés fébriles et c’est le principal problème. D’autre part, les perspectives sont floues pour l’Espagne, la Grèce, l’Italie et l’Irlande ce qui est interprété comme une faiblesse par les marchés.

Signe de l’urgence, Nicolas Sarkozy, président en exercice du G8 et du G20 s’est entretenu avec Jean-Claude Trichet et il le fera aujourd’hui avec la chancelière Merkel et le premier ministre espagnol Zapatero.

Hier, toutes les places européennes ont perdu plus de 3%. Le temps presse, ce vendredi pourrait conclure une semaine de mini krach sur les marchés financiers de la planète.