DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : la répression meurtrière se poursuit, Moscou tape du point sur la table

Vous lisez:

Syrie : la répression meurtrière se poursuit, Moscou tape du point sur la table

Taille du texte Aa Aa

 
La répression violente des manifestations se poursuit en Syrie. Pour ce premier vendredi du mois de ramadan, au moins dix personnes auraient été tuées par les forces de sécurité près de Damas et à Homs.
Ces dernières ont ouvert le feu sur la foule à Irbine. De très nombreuses personnes ont été blessées.
 
Selon le président de la Ligue syrienne des droits de l’homme, des milliers de de personnes ont défilé à Deir Azzor, Deraa et Qamechli. Les manifestants ont exprimé leur soutien à Hama, ville rebelle du centre du pays où est intervenue l’armée. Hama est isolée, toutes les communications sont coupées.
 
Sur la scène internationale, Moscou semble finalement prête à mettre la pression sur Damas. Hier le président Medvedev a exprimé son inquiétude face à une situation dramatique. “Bachar al Assad doit mettre en oeuvre des réformes de manière urgente, faire la paix avec l’opposition et établir un état moderne. S’il ne le fait pas, un triste sort l’attend”.
 
Le président russe n’a néanmoins pas dit explicitement si Moscou soutiendrait à l’ONU une résolution condamnant la répression en Syrie.
Dmitry Medvedev refuse l’idée d’une intervention militaire comme celle en Libye.