DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emeutes urbaines d'une rare violence au nord de Londres

Vous lisez:

Emeutes urbaines d'une rare violence au nord de Londres

Taille du texte Aa Aa

Le jour se lève sur Tottenham, dévoilant les stigmates d’une nuit de violentes émeutes : immeubles partiellement calcinés, magasins pillés, carcasse d’un bus à impériale.
 
Ce matin, les forces de police reprenaient difficilement le contrôle de l’avenue principale de Tottenham, quartier pluriethnique de la banlieue nord de Londres.

Assaillies par des centaines de personnes, les forces de l’ordre ont essuyé des tirs de cocktails molotov et de projectiles divers. Les forces de police dénombrent 8 blessés et 2 véhicules incendiés
 
Cette explosion de violence, la pire observée dans la banlieue londonienne depuis des années, a été déclenchée par la mort de Mark Duggan : un homme de 29 ans, tué lors d’une opération de la Police. Son décès fait actuellement l’objet d’une enquête.
 
Alors qu’une marche pacifique se déroulait samedi  soir en hommage à ce père de famille, des échauffourées ont commencé à éclater près du commissariat central de Tottenham.
 
La situation a ensuite dégénérée, une bonne partie de la nuit. Aucune arrestation n’a eu lieu la police indique que sa priorité consiste à restaurer l’ordre.