DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La diplomatie n'arrête pas les chars de l'armée syrienne


Syrie

La diplomatie n'arrête pas les chars de l'armée syrienne

L’offensive de l’armée syrienne se poursuit malgré les pourparlers entamés par la Turquie. Bilan des opérations aujourd’hui selon les ONG syriennes: une trentaine de morts à Hama, et une vingtaine à Daïr az Zour, où le régime dément avoir envoyé ses chars.

Sur le plan diplomatique, le ministre turc des affaires étrangères a rencontré aujourd’hui Bachar Al-Assad. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton lui avait donné pour consigne de le convaincre de renvoyer ses soldats dans leurs casernes.

Pendant ce temps, l’armée syrienne est entrée aujourd’hui dans la ville de Binnich, à trente kilomètres à peine de la frontière turque.

Pendant qu‘à Damas, les opposants enterrent leurs morts et continuent à manifester chaque soir après la rupture du jeûne, le régime syrien apparaît de plus en plus isolé sur la scène internationale.

Trois monarchies du Golfe ont rappelé leurs ambassadeurs. La Ligue Arabe est enfin sortie de son silence pour condamner la répression. Et alors que l’Union Européenne réfléchit à de nouvelles sanctions contre les dignitaires du régime, la Russie, longtemps alliée de Damas, appelle aussi à l’arrêt des violences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

GB: "des enfants parmi les pilleurs"