DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré la pression internationale, Ioulia Timochenko reste en prison

Vous lisez:

Malgré la pression internationale, Ioulia Timochenko reste en prison

Taille du texte Aa Aa

Un important dispositif avait été mis en place hier pour accompagner le fourgon de police transportant Ioulia Timochenko dans les rues de Kiev.

L’ancien Premier Ministre ukrainien, mis en détention vendredi, a vu sa demande de remise en liberté rejetée hier par la cour qui la juge depuis fin juin.

Son incarcération a provoqué une vague d’indignation dans le monde. L’ambassadeur de l’Union européenne présent devant le tribunal de Kiev a rappelé l’importance de son action lorsqu’elle était au pouvoir.

Jose Manuel Teixeira : “Rappelons que l’interruption d’approvisionnement en gaz avait eu un sérieux impact sur plusieurs Etats membres. L’Union européenne, à l‘époque, s’est félicité de la reprise de cet approvisionnement qui a mis fin à la crise du gaz en janvier 2009. C’est pourquoi cette audience est si importante pour nous.”

En 2009, Ioulia Timochenko avait passé des accords gaziers avec Moscou. Ce pourquoi elle est précisement accusée d’abus de pouvoir aujourd’hui.

Ses partisans dénoncent un procès politique. Des centaines d’entre eux venus la soutenir hier se sont opposés à la police.