DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wall Street dévisse

Vous lisez:

Wall Street dévisse

Taille du texte Aa Aa

Wall street n’a pas échappé à la règle de la panique qui s’est emparé des places boursières.

En dépit de la mobilisation générale des dirigeants politiques, Barack Obama en tête, et des banquiers centraux de la planète les bourses ont dévissé.

New York a au final connu sa pire séance depuis décembre 2008. A la sortie des bureaux de Wall Street pourtant certains relativisent comme cet analyste :

“Nous nous attentions à une baisse, parce que nous avons vu les marchés asiatiques la nuit dernière puis ce matin les marchés européens. Nous étions donc près, ça ne nous a pas pris par surprise. C‘était un peu plus violent que nous le pensions mais fondamentalement, au cours des 30 premières secondes alors que les marchés perdaient une centaine de points nous savions que la tendance allait être à la baisse”.

Pour beaucoup le mal vient de l’agence d‘évaluation financière Standard & Poor’s. Vendredi elle brisait un tabou, en retirant aux Etats-Unis, la prestigieuse note “AAA”, attribuée aux emprunteurs les plus fiables.

Cette décision a créé une onde de choc au sein de la communauté financière, même si les deux autres grandes agences, Moody’s et Fitch, n’ont pas franchi le pas. Alors que la seconde y réfléchit encore, Moody’s vient de justifier le triple A américain.