DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chili : la longue marche pour la gratuité de l'enseignement

Vous lisez:

Chili : la longue marche pour la gratuité de l'enseignement

Taille du texte Aa Aa

C’est la neuvième mobilisation étudiante en 3 mois au Chili. A Santiago, entre 60 et 100 000 personnes défilent : des étudiants, rejoints par des enseignants ou des parents.

Malgré des incidents sporadiques et l’intervention de la police anti-émeutes, – 273 arrestations ont eu lieu au Chili – les manifestations se sont globalement déroulées dans le calme…

Enfin presque : les “cacerolazos”, les concerts de casseroles, ont ponctué la marche à Santiago.

“Je suis grand-mère”, explique Maria Teresa Contreras, une femme qui a rejoint le cortège. “Je soutiens mes petits-enfants, je pense qu’il faut une éducation de bonne qualité, gratuite, car trop d‘étudiants s’endettent.”

Le mois dernier le gouvernement de Sebastián Piñera a promis un fond de 4 milliards de dollars pour l‘éducation, assorti de propositions, mais le tout a été jugé insuffisant par le mouvement étudiant qui réclame davantage de moyens, et vise la gratuité de l’enseignement public.

La contestation a été soutenue par des syndicats de fonctionnaires et des travailleurs du cuivre. Un ralliement qui vient fragiliser encore plus le président conservateur, Sebastián Piñera, au pouvoir depuis 17 mois et au plus bas dans les sondages, avec 26% d’opinions favorables.